Narcisse

"Pour ne plus me trouver dans le cas d'avoir à refuser d'aussi désirables faveurs, ce qui me cause nécessairement une grande peine, je les prierais qu'ils voulussent bien, leur légion d'honneur, se la carrer dans le train, comme aussi leurs plaisirs élyséens." (Marcel Aymé).

arbre en montagne

Quelques réflexions, réactions totalement subjectives. Il s'agit du point de vue d'un sujet. Il ne faut jamais croire ceux qui prétendent à l'objectivité. L'objectivité est le point de vue d'un objet. Or ils sont nécessairement sujets, enfin je le leur souhaite!


12 décembre 2010 : il y a quelques jours, le gouvernement renouvelait l'autorisation du Cruiser. Cette même semaine on apprenait qu'il a fallu une quinzaine d'année de lutte pour faire interdire un médicament, le mediator, responsable de plus de 500 morts... C'est curieux cette propension des autorités à favoriser d'abord les intérêts industriels puis à renoncer quand il y a eu "suffisament" de dégâts.
Je suis apiculteur amateur, j'ai des ruches depuis 1975. Jusqu'à la fin des années 90, je n'ai pas eu de gros problème. Bien sûr, il y a eu quelques maladies, le varroa au début des années 80, mais tout ça était gérable, par les apiculteurs, et surtout par les abeilles elles-mêmes. A la fin des années 90, j'avais une dizaine de ruche dans le gatinais. Et j'ai découvert ce qui a été appelé par la suite le syndrome d'effondrement des colonies, je retrouvais des ruches mortes à la fin de l'été, pleine de miel. C'était l'époque du Gaucho et du Regent, insecticide de la même famille que le Cruiser. Depuis ils ont été interdits, mais de nombreux thuriféraires des pesticides prétendent que ces insecticides ne sont pour rien dans la disparition des abeilles et que c'est dû aux parasites, maladies et pratiques apicoles. Je ne parlerai même pas des études scientifiques qui montrent l'effet de ces produit sur les abeilles, je dirai juste que en 2003, il ne me restait plus qu'une ruche. Je l'ai déménagé du gatinais vers mon jardin, en ville, à plus de 10 km à vol d'abeille de toutes cultures. Et depuis mes abeilles se portent très bien, pourtant mes pratiques n'ont pas changées (je n'achète pas de reines sélectionnées, je ne fais pas d'apiculture intensive) j'ai un peu de varroa que les abeilles maîtrisent très bien toutes seules. J'ai donc tendance à penser que les pesticides sont responsables du problème que j'ai constaté. Ce qui me rassure, c'est que j'ai aussi lu des études qui montrent que ces même pesticides sont la cause de maladies graves des agriculteurs qui les utilisent... Quand ils seront tous morts, on pourra réinstaller des abeilles à la campagne.


L'année précédente...

Casse toi pov' con !

Ailleurs Administration  Compétition  Consommation  Intégrisme  Mutilations Justice  Origine  Psychologie  Pub  Route

Page d'accueil